La 4G au service du THD rural

0
749

Le réseau 4G destiné majoritairement à une utilisation nomade pourrait bientôt connecter les foyers français à l’internet très haut débit. D’après le journal Les Echos l’opérateur Orange procède à des tests dans les Pyrénées Orientales, les Ardennes et dans le Gers, tandis que Bouygues Telecom va bientôt démarrer ses propres tests dans cinq villages alpins. Ces différents tests apportent des solutions au plan « très haut débit » qui affiche un objectif ambitieux de 30 mégabits par seconde pour tous en 2022.

L’amélioration du réseau fixe dans les zones rurales représente un coup astronomique à cause, notamment, de la faible densité de population. La solution alternative en test consisterait à utiliser la 4G comme « boucle locale » en apportant une offre double play (Internet + Téléphone) au client. L’installation à domicile pourrait se faire comme le Wimax avec une antenne extérieure (voir notre illustration ci-dessous) ou avec antenne intérieure à proximité d’une fenêtre. Pour expérimenter cette solution, Orange et Bouygues Telecom s’appuient sur le réseau 4G 800Mhz qui offre une plus grande portée et une meilleure pénétration dans les bâtiments. L’utilisateur final pourrait atteindre un débit descendant de 75 Mbits/s dans les meilleures conditions. Cette limite est imposée par une largeur de bande allouée plus étroite (10Mhz) que dans les fréquences 2600Mhz (20Mhz au max)

installation_wimax

Commentaire Facebook

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here